Carnets de Bus

CARNETS DE BUS

Essai sur le quotidien des quartiers sud-ouest de Rabat

Edition : EDDIF

Pour diverses raisons, je me suis résolu, au bout du compte, à me défaire de ma voiture. Je n’ai plus de voiture depuis le premier jour de cette nouvelle année, en ce premier janvier 1991.Je ne peux penser pour l’heure en disposer d’une  autre .les temps sont difficiles, même pour un professeur d’université .Je n’ai  d’autre choix pour les déplacement que je dois  effectuer chaque jour que de m’en remettre aux transport en commun .comme bien des gens, j’utilisais une voiture, et il n’est rien de plus ordinaire que de prendre le bus, comme bien d’autre

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*